//
1/L’ASSOCIATION

PRESENTATION : LOCALISATION, OBJET ET PARTENAIRES LOCAUX

Notre association, Natangué Sénégal (ex HCMS-CEME), agit à Mbour, au Sénégal, depuis 1999. Elle a son siège à Paris, et un bureau à Mbour, dans le quartier Zone Sonatel.

L’objet de Natangué Sénégal est le suivant : lutter contre la pauvreté, l’exclusion et la mortalité infantile, construire des établissements scolaires composés de classes du préscolaire et d’élémentaire avec un bâtiment consacré aux mamans pour leur information, alphabétisation et formation professionnelle, recherche de microcrédits, création de centres de formation pour les enseignants, accompagnement des jeunes gens dans leurs études et leur formation.

Bureau à Mbour

Natangué Sénégal travaille en étroite collaboration avec l’association soeur italienne FAI in Senegal ONLUS (Fondare l’ avvenire dell’ Infanzia in Senegal – organizzazione non lucrativa di utilità sociale) créée en 2006. Les partenaires locaux de l’association sont : l’Association Natangué pour les Enfants et les Femmes (ANEF) créée en 2012, le Groupement d’Intérêt Economique des Femmes de Natangué (G.I.E. Jigeenu Natangué) créé en 2009, la Mairie de Mbour et l’Inspection de l’Education et de la Formation de Mbour 1 (I.E.F. de Mbour 1).

HISTORIQUE DE L’ACTION DE NATANGUE SENEGAL ET FAI IN SENEGAL CREEES PAR ELENA IANNOTTA MALAGODI : 1999-2016

1999 – Création de l’Association Loi 1901 l’Homme et le Cheval à Mbour, Sénégal (HCMS), Journal Officiel du 9 juin 1999, n° 1753.

Objet : Aider les jeunes handicapés dans leurs déplacements, soins, orthopédie, chirurgie, formation.

2003 – HCMS obtient une subvention de l’Association « Femmes d’Europe » pour construire son bureau à Mbour. Luigi Di Giamberardino devient le trésorier de l’Association.

2004 – Construction de « La Maison de l’Etudiant Handicapé » dans le quartier Zone Sonatel à Mbour. C’est là où se trouve le bureau des associations.

2005 – Décision de construire une école maternelle sur un terrain municipal de 2.800m².

Ampliation des missions de l’association et modification de son intitulé par l’ajout de Créer des Ecoles Maternelles Ensemble, (Journal officiel du 9 Avril 2005, n° 1982). –  Création d’un jardin public après évacuation d’une décharge d’ordures qui constituait une menace pour les petits enfants du quartier.

2006 – Affectation du terrain à la construction d’une école maternelle municipale dans le quartier Zone Sonatel par le Conseil Municipal de Mbour.
 – Création de l’association italienne Fondare l’Avvenire dell’Infanzia in Senegal, FAI in SENEGAL onlus, dont la mission principale est “Construire, organiser et soutenir des écoles maternelles pour des enfants de 3 à 6 ans ; Fournir des moustiquaires, médicaments et vaccins pour réduire la mortalité infantile.

2007 – Signature d’une Convention de partenariat entre HCMS-CEME, FAI in SENEGAL, la Mairie de Mbour et le Ministère de l’Education Nationale autorisant l’association à construire l’école et à y réaliser des actions sociales envers les enfants et les familles démunies du quartier.

Obtention des crédits pour la construction et l’aménagement de l’école.

Partenaires : l’Ambassade de France à Dakar (SCAC), l’Association Enfance et Partage, la Fondation Orange, la Région Île-de-France, Fondation Sonatel, Sénégal, Association Dianté Bou Bess, Sénégal, la Mairie de Mbour et de nombreux amis en France, Italie et aux Etats-Unis.

2008 – Entre janvier et septembre, Construction de l’école maternelle municipale constituée d’un bâtiment de 4 classes pour 200 petits de 3 à 6 ans, une Maison des mamans, avec un atelier de couture et teinture, une cuisine, une salle polyvalente pour les réunions d’information des mamans et l’alphabétisation des adolescentes déscolarisées, un bloc sanitaire, le logement du gardien.

13 octobre, ouverture de l’Ecole maternelle municipale Natangué pour 200 enfants. Visite pédiatrique de tous les enfants ; distribution quotidienne d’un goûter; distribution de 200 moustiquaires, offertes par la Fondation Sonatel ; ouverture des cours d’alphabétisation pour 35 adolescentes ; réunions périodiques des mamans afin de les aider à protéger la santé des enfants, à créer des micro entreprises et à apprendre à gérer des microcrédits en collaboration avec Planet Finance.

2009– Construction de l’Ecole élémentaire Natangué, financée par la Fondation Orange et Enfance et partage. Ouverture le 5 octobre de trois classes pour 150 enfants. En 2015 – on accueille 600 enfants dans le Groupe Scolaire municipal Natangué.

ONG PADEM 23-03-2015 IMG_6581

HCMS-CEME devient Natangué Sénégal (J.O. du 22 août 2009, n°1042).

Création du Groupement d’Intérêt Economique, GIE Jigeenu Natangué (Femmes de Natangué).

2010 – Début du projet agricole avec le don au GIE des femmes « Jigeenu Natangué » de deux terrains d’un hectare, construction de deux puits, grâce à la Regione Lazio, Italie.

Construction et ouverture d’une boutique de vente de céréales dans le quartier. Les bénéfices de ce commerce vont dans la caisse du GIE pour financer d’autres micro-projets.

Construction de deux classes et finition de deux autres, grâce au financement de la Fondation Orange, dans l’école primaire de la Zone Sonatel (Directeur M. Kamara) fréquentée par 983 enfants, dont 52% de filles.

2011 – Création d’un jardin potager bio pour l’école, avec les étudiants de San Francisco. Premières récoltes de mil, arachide, tomates, piments, oignons. Démarrage de la construction d’un centre de formation et de services de 5 unités.

2011 Construction et ouverture d’un Centre de commerce et formation professionnelle de 5 unités.

Achat de deux terrains agricoles pour le GIE des Femmes de Natangué. Création de 4 puits.

2012 Construction des toilettes dans l’école primaire Zone Sonatel dirigée par M. Kamara et dans le Daara de Warang.

2013 Construction et ouverture de l’Infirmerie des écoles dans le quartier Zone Sonatel pour les 1200 enfants du quartier.

Construction de 3 salles de classe du nouveau Collège du quartier, le CEM Mbour Sérère.

2014 Construction de 3 salles de classe supplémentaires dans le même collège et du bureau du principal.

2015 Construction de deux salles de classe entre janvier et mars dans l’école maternelle Coumba Dinding Sonko, et transformation de l’école en groupe scolaire municipal avec la construction d’une école élémentaire de 6 classes entre mai et septembre, financée par la Fondation Moms Against Poverty (MAP)

2014-2015 Aide à la formation de 30 jeunes femmes dans les écoles de formation professionnelle en couture et coiffure Natangué, grâce à la Fondation AGIR SA VIE et la Fondation RAJA-Danièle Marcovici, et l’association FAI in SENEGAL onlus. Les élèves de cette deuxième promotion sont toutes admises en seconde année.

2015 Finalisation du bloc administratif du Collège Mbour Sérère entre août et septembre.

2016 Reconstruction de l’école élémentaire Cheikh Amadou Lô de 12 salles de classe, sise au quartier Thiocé-Ouest de Mbour entre juillet et septembre

Construction de 2 nouvelles salles de classe au Collège Mbour Sérère entre juillet et septembre

En parallèle de ces interventions, les associations soutiennent, depuis leur création, de nombreuses familles démunies, en intervenant :

  • pour soigner les enfants malades et les jeunes handicapés (opérations chirurgicales, suivi médical)
  • pour l’inscription des enfants les plus démunis à l’école, au collège, au lycée
  • pour les frais de scolarité d’enfants handicapés, de l’école jusqu’à leur fin de cycle à l’université
  • auprès des femmes veuves et des femmes en situation de précarité, pour les aider à développer une activité génératrice de revenus
  • auprès des familles démunies, en leur donnant des aides pour la santé, l’alimentation et le bien-être de leurs enfants

LOCALISATION DU PROJET : LA COMMUNE DE MBOUR

LOCALISATION DE MBOUR

Mbour, située au sud de Dakar sur la Petite Côte, était auparavant un petit port bercé par le rythme de la pêche à la pirogue. Aujourd’hui, la ville compte plus de 400.000 habitants, bien que les estimations officielles indiquent un chiffre inférieur à 300.000. Une migration massive a eu lieu.

Une telle situation rend la ville, comme la capitale Dakar, incapable de subvenir aux besoins primaires de ces nouveaux venus, qui abandonnent les villages des terres intérieures dans l’espoir, de trouver un emploi en zone urbaine.

Les enfants, surtout les plus petits, sont les premières victimes de cette précarité.

Les facteurs positifs d’un point de vue économique – la pêche et le tourisme – amènent également une série de problèmes liés à la surpopulation : manque d’écoles, d’hôpitaux, de logements, d’eau potable, incapacité de traiter les déchets, augmentation des cas de SIDA en lien avec la prostitution. La pêche est menacée par les pays qui pratiquent une pêche intensive et non sélective.

Les flux migratoires de la diaspora sénégalaise sont principalement dirigés vers la France, les Etats-Unis et l’Italie.

Boats

 

 

 

 

 

Plan de Mbour avec localisation de l’école Natangué

ACTIVITES DE L’ASSOCIATION : CONSTRUCTION DE CLASSES, BOURSES D’ETUDES, SANTE, SOUTIEN SOCIO-ECONOMIQUE

L’Association Natangué Sénégal soutient le Groupe Scolaire Municipal Natangué qu’elle a construit entre 2008 et 2009, l’Infirmerie des Ecoles, le G.I.E. Jigeenu Natangué (coopérative composée de plus de 60 mères d’élèves de l’Ecole Natangué) et les familles démunies.

Elle finance des bourses d’études pour des écoliers, des collégiens et des lycéens et soutient la formation et l’insertion professionnelle d’étudiants handicapés qu’elle suit depuis le cycle primaire.

De plus, l’Association construit des bâtiments scolaires prévus par une Convention de partenariat signée avec les autorités locales en Janvier 2014, pour contribuer à résoudre le problème du manque d’infrastructures et plus particulièrement de salles de classe.

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :